Ses actions de développement
durable depuis 2009 :

  • Agir sur l’amélioration de la production caféière

  • Encourager la création de coopératives locales

  • Agir sur la promotion de productions agricoles

  • Animation d’une académie du café

Ses actions depuis 1994:

8 projets de développement
qui embrassent le Cercle de la Vie, de 0 à 99 ans.
Fédérés par l’éducation et l’entrepreneuriat,
la Famille et la Paix, des dizaines de milliers d’enfants 
et de femmes vulnérables de Goma se sont relevés pour, responsables et autonomes, se bâtir une vie digne.

  • KISANY – AGAPE : Un atelier congolais de production de broderies pour la commercialisation en Europe de produits haut de gamme (Kisany) et à Goma de produits locaux (Agape) : plus de 100 femmes au travail bénéficient de revenus pérennes et d’une formation continue pour renforcer leurs compétences.

  • FOYER CULTUREL – FONDS NGANGI : Un Centre Culturel et Entrepreneurial de Goma (CCEG) ambitionnant de devenir une plateforme de croissance économique pour Goma en connectant les artistes et les entrepreneurs, dans un espace Best-In-Class. Le CECG sera actif autour de 3 piliers: l’éducation de la jeunesse par la culture, la formation entrepreneuriale et le coaching rapproché de start-ups ambitieuses.

  • HAD – VSK : Une association congolaise, regroupant 900 grands-mères et 1.500 petits-enfants, qui – dans une dynamique intergénérationnelle remarquable – exploite des potagers communautaires (2ha50), construit des maisonnettes (> 300 à ce jour) et anime un incubateur agronomique (VSK) porteur d’activités génératrices de revenus pour les jeunes (apiculture, pépinière, élevages, potagers, …)

  • KKS soutient les jeunes entrepreneurs prometteurs du Kivu à accéder à des prêts bancaires

  • Depuis 2019, grâce à la caution de KKS, six entrepreneurs de divers secteurs (industrie, élevage, informatique, …) ont obtenu des crédits pour soutenir leur croissance
  • Cette coopérative a comme objectif de favoriser, grâce à sa garantie, l’accès au crédit aux agriculteurs. Elle vise à cautionner des prêts agricoles de 5.000 à 100.000$